• Bonne semaine

     

     

     


  • Bonne semaine

     

    Décembre (la ronde des mois)


    Décembre vient de pointer le bout de son nez.
    La ville pour lui, s'est illuminée,
    Et l'on a décoré toute la maisonnée.
    Comme il est doux de se pelotonner
    Les jambes repliées, sur le canapé
    Dans une chaude couverture, drapée.
    De se laisser emporter, somnolent
    Sans résistance dans ses songes d'enfant,
    Par le sapin clignotant, juste éclairé.
    Et les souvenirs, remontent enfin libérés
    Qu'il était beau ce Noël tout blanc
    Dans ce triste pays , camouflant
    La grisaille des usines et des paysages
    Pour créer un décor de rêve pour enfant sage.

     

    Dominique SAGNE


  • Bonne semaine

     

     

     

    LA COURSE DES JOURS

     

    Boom !

    Lundi part en premier
    Mardi va le rattraper
    Mercredi tombe en panne d'essence
    Jeudi part dans tous les sens
    Vendredi fait des tonneaux
    Samedi l'emmène chez le mécano
    Et dimanche a toutes ses chances
    De gagner d'un mètre d'avance
    Lundi et mardi.

     

    Poème de Vincent D trouvé sur le net


  •  

    Ô arbres!




    Ô arbres, comme je vous aime!
    Une lumière dans mon coeur vous allumez toujours!
    Je vous regarde et il peut y avoir de la joie pour moi.
    Et maintenant je suis lié par l’incertitude !

    Regarde! dans les Arbres est la sagesse,
    Dans les Arbres est la Lumière vraie.
    Sur cette croix était tourmentée
    la Feuille de Vie, mon Seigneur.


    Ô vous tous les arbres, faites du bruit et sautez!
    L’eau nouvelle et la chaleur après l’hiver
    sont donnés à vos racines complètement
    pour ressusciter toutes vos branches.

     

    Poème elfique trouvé sur le net


  • Bonne semaine

     

    Déclinaison de bleus :

    où je vais à la dérive,

    prête à chavirer

    dans le bleu indigo,

    le bleu de la mer,

    le bleu fragile, infini des sphères

    le regard plongé, noyé,

    dans le bleu sans fin ni fond

    de tes yeux.

     

    Et je rêve : les robes en coton bleu,

    dentelles, tabliers,

    fillettes aux fins cheveux,

    qui jouent à la marelle

    avec leurs rubans de soie bleue,

    sautant, rires éclatants,

    tout en haut, vers le ciel

    d'asphalte bleu.

     

    Et je vois comme hier

    le bleu des encriers,

    le bois des pupitres blessés,

    gravés au couteaux,

    imbibés d'encre bleue,

    les ardoises bleues,

    les doigts tachés de bleu ;

    le froid qui givre les vitres

    des matins bleus.

     

    Les genoux pleins de bleus;

    les bleus au coeur,

    le sang bleu qui fait saillir nos veines,

    le beau, l'effroyable bleu

    de nos peurs sidérantes :

    nos peurs bleues.

     

    Le bleu qui m'attire,

    aimant bleuissant,

    profond, sans fond,

    où mon regard se perd

    en camaïeux de bleu. 

     

     

    http://www.forum-metaphysique.com/t7830-poemes-sur-la-couleur-bleue

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique