• Bon Jeudi

     

    Avoir une amie, un ami

     

    Avoir une amie,

    C’est comme avoir une gourmandise à déguster,

    On la dévore,

    On la savoure,

    On l’adore.

     

    Avoir un ami,

    C’est comme avoir un bon vin à goûter,

    On le bichonne,

    On le préserve,

    On l’affectionne.

     

    Avoir une amie, un ami,

    C’est pourvoir tout lui dire,

    C’est souhaiter en aucun cas le perdre,

    C’est lui confier notre conscience.

     

    Avoir une amie, un ami,

    C’est avoir quelqu’un comme vous, mes amis.

    C’est avoir votre présence à tout instant à mes côtés.

     

    Tendresse

    poème trouvé sur le net

     

    Tendresse


  • Bon jeudi

     

     

    Janvier


    Songes-tu parfois, bien-aimée,
    Assise près du foyer clair,
    Lorsque sous la porte fermée
    Gémit la bise de l'hiver,

    Qu'après cette automne clémente,
    Les oiseaux, cher peuple étourdi,
    Trop tard, par un jour de tourmente,
    Ont pris leur vol vers le Midi ;

    Que leurs ailes, blanches de givre,
    Sont lasses d'avoir voyagé ;
    Que sur le long chemin à suivre
    Il a neigé, neigé, neigé ;

    Et que, perdus dans la rafale,
    Ils sont là, transis et sans voix,
    Eux dont la chanson triomphale
    Charmait nos courses dans les bois ?

    Hélas ! comme il faut qu'il en meure
    De ces émigrés grelottants !
    Y songes-tu ? Moi, je les pleure,
    Nos chanteurs du dernier printemps.

    Tu parles, ce soir où tu m'aimes,
    Des oiseaux du prochain Avril ;
    Mais ce ne seront plus les mêmes,
    Et ton amour attendra-t-il ?

     

    François COPPÉE


  • Bon jeudi

     

    Jeudi 13 Novembre 2014

     

    Journée internationale de la gentillesse

     

     

    Les gens gentils sont en meilleure santé... Présentée comme cela, l'affirmation n'a rien d'évident, mais si on se dit qu'être gentil au quotidien traduit une tournure d'esprit positive et une approche apaisée de "l'autre", cela se conçoit plus aisément !

    La journée internationale de la gentillesse, en France, est lancée en 2009 par le site psychologie.com.  Elle se déroule tous les 13 novembre. Comme son nom l'indique, cette journée permet à chacun de penser, et d'être, plus gentil avec son prochain. Elle repositionne les bases de l'altruisme et du partage. Des partenariats avec des écoles et des entreprises ont permis d'aborder des sujets comme la « bientraitance au travail ».

     

    L'origine de cette journée est anglo-saxonne et son nom d'origine est le "World Kindness Day", promulgué par le World Kindness Movement , que nous traduirons pas " Mouvement mondial pour la gentillesse", un organisme international né à Singapour en 2000.

     

    http://www.journee-mondiale.com/209/journee-mondiale-de-la-gentillesse.htm


  •  

    L'Histoire de la semaine 

     

    Lundi tout bleu est très heureux

    Mardi bouge tellement qu'il est tout rouge

    Mais qui est vert ? C'est mercredi en colère

    Car Jeudi orange le dérange

    Vendredi broie du noir, il a le cafard

    Heureusement, samedi violet le rend tout gai

    Et quand vient le blanc Dimanche

    C'est la fête et tous se déhanchent !


  • Bon jeudi

     

    Homme
    Tu as regardé la plus triste la plus morne de toutes les fleurs de la terre
    Et comme aux autres fleurs tu lui as donné un nom
    Tu l'as appelée Pensée.
    Pensée
    C'était comme on dit bien observé
    Bien pensé
    Et ces sales fleurs qui ne vivent ni ne se fanent jamais
    Tu les as appelées immortelles...
    C'était bien fait pour elles...
    Mais le lilas tu l'as appelé lilas
    Lilas c'était tout à fait ça
    Lilas... Lilas...
    Aux marguerites tu as donné un nom de femme
    Ou bien aux femmes tu as donné un nom de fleur
    C'est pareil.
    L'essentiel c'était que ce soit joli
    Que ça fasse plaisir...
    Enfin tu as donné les noms simples à toutes les fleurs simples
    Et la plus grande la plus belle
    Celle qui pousse toute droite sur le fumier de la misère
    Celle qui se dresse à côté des vieux ressorts rouillés
    A côté des vieux chiens mouillés
    A côte des vieux matelas éventrés
    A côté des baraques de planches où vivent les sous-alimentés
    Cette fleur tellement vivante
    Toute jaune toute brillante
    Celle que les savants appellent Hélianthe
    Toi tu l'as appelée soleil
    ...Soleil...
    Hélas! hélas! hélas et beaucoup de fois hélas!
    Qui regarde le soleil hein?
    Qui regarde le soleil?
    Personne ne regarde plus le soleil
    Les hommes sont devenus ce qu'ils sont devenus
    Des hommes intelligents...
    Une fleur cancéreuse tubéreuse et méticuleuse à leur boutonnière
    Ils se promènent en regardant par terre
    Et ils pensent au ciel
    Ils pensent... Ils pensent... ils n'arrêtent pas de penser...
    Ils ne peuvent plus aimer les véritables fleurs vivantes
    Ils aiment les fleurs fanées les fleurs séchées
    Les immortelles et les pensées
    Et ils marchent dans la boue des souvenirs dans la boue des regrets
    Ils se traînent
    A grand-peine
    Dans les marécages du passé
    Et ils traînent... ils traînent leurs chaînes
    Et ils traînent les pieds au pas cadencé...
    Ils avancent à grand-peine
    Enlisés dans leurs champs-élysées
    Et ils chantent à tue-tête la chanson mortuaire
    Oui ils chantent
    A tue-tête
    Mais tout ce qui est mort dans leur tête
    Pour rien au monde ils ne voudraient l'enlever
    Parce que
    Dans leur tête
    Pousse la fleur sacrée
    La sale maigre petite fleur
    La fleur malade
    La fleur aigre
    La fleur toujours fanée
    La fleur personnelle...
    ...La pensée...

     

                                                             Jacques Prévert

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique