• bonsoir


  • Bonne soirée

     

    Rêves bleus

     

    Quand votre corps sommeille

    Moi le fantôme de vos rêves

    Je mets votre âme en éveil

    Pour vous abreuver à ma sève

     

    Je viens à vous sans armure

    Vêtu de mon aura cristallin

    Sans l’ombre d’un murmure

    Je ne suis pas félin mais câlin

     

    Fantôme de vos tendres nuits

    J’aime tant violer votre intimité

    Un souffle votre corps s’alanguit

    Et je glisse sans bruit à vos côtés

     

    Enigmatique fantôme sans voix

    Qui nous montre sans mot la voie

    Qui guide nos pas selon son choix

    Dans un monde caché qui se louvoie

     

    Fantôme profitant de l’obscurité

    Pour effleurer nos souvenirs sucrés

    En ranimant l’éclat des espoirs ôtés

    De souvenirs dormants du passé

     

    Avec audace j’alimente vos ardeurs

    Je bouscule vos appétits d’amour

    Je suis heureux d’être l’aguicheur

    Sans visage sans nom sans cœur

     

    Condamner à errer dans l’éternité

    Moi le fantôme de vos rêves bleus

    Je veux vous aimer avec avidité

    Quand votre corps sommeille

     

    Tendresse

    http://douceurintemporel.unblog.fr



  •  



    Fée de la nuit

     

    Douce et sans bruit
    Tu fais des merveilles.
    Tu es sans doute la plus jolie,
    Il n’en existe nulle autre pareille.

    La lune ronde et laiteuse reflète
    Sur ton lac, une généreuse ondée…
    Qui vient  silencieusement s’échouer nette
    Sur ta petite jetée ou brûlent les feux-folets.

    Nul cri, nul soupir, nul bruits…
    Tout le petit peuple est endormi.
    Tu œuvre à conter, à poétiser
    La nature des rêves de la nuitée.

    De chaques êtres et esprits
    Qui œuvre pour la nature,
    Pour le cycle de la saine vie
    Jouissant sur cette force pure.

    Tu te glisses au travers des ombres
    Ta  chevelure soyeuse et légère inonde.
    Une légère brise se lève à peine ressentie,
    Très peu savent ta venue et que tu es partie.

     

    Oizofu 2006